EXPRESSION DES ELU-E-S DU PARTI DE GAUCHE MONTREUIL SUITE AU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 JUIN 2016

Comme toutes les collectivités, le budget de la ville de Montreuil connaît une saignée inédite. La baisse des dotations due par l’état à notre commune est la conséquence directe du pacte de responsabilité et du CICE décidés par le gouvernement. Ces décisions visaient, comme le demandait le MEDEF, à baisser la fiscalité des entreprises tout en affichant une stabilisation des impôts sur le revenu. Ces cadeaux faits au MEDEF devaient permettre selon Pierre Gattaz de créer 1 million d’emplois. On sait maintenant que ces baisses ont surtout permis d’augmenter les rémunérations des grands patrons et alimenter spéculation et dividendes. L’État aurait pu financer directement ses cadeaux au CAC40, il lui aurait suffit de ne pas volontairement se lier les mains en choisissant de respecter la règle imaginaire des 3% de déficit imposée par les libéraux européens, mieux il aurait pu investir ces milliards dans un projet social et écologique. Mais le Président en cédant sans combattre à la volonté du gouvernement allemand s’est coupé toutes possibilités de résistance et de changement d’orientation de la politique d’austérité déjà engagée par le gouvernement Sarkozy.

Lire la Suite

Intervention au Conseil municipal du 21/05/2015 sur le projet de loi de santé

ob_402aeb_rivaLe débat sur le projet de loi de santé a débuté le 31 mars dernier à l’Assemblée nationale. A cette occasion Jacqueline Fraysse, députée FDG, déclarait :
« si nous ne pouvons que partager l’ambition affichée par ce texte,moderniser notre système de santé pour en préserver l’excellence et lui permettre d’affronter les nouveaux enjeux de santé publique, force est de constater que ni la volonté politique, ni les moyens financiers ne sont à la hauteur des objectifs annoncés. »

Lire la Suite

Intervention au Conseil municipal du 20/11/2014 sur la régie publique de l’eau

ob_402aeb_rivaAvant hier soir mardi 18 novembre 2014, se tenait le conseil communautaire d’Est Ensemble. A l’ordre du jour, il nous était présenté notamment le rapport annuel du SEDIF sur le prix et la qualité du service public d’eau potable pour l’année 2013.Ce fut donc l’occasion de se questionner à nouveau sur la timide avancée de la gestion publique de l’eau. Question éminemment politique, démocratique et citoyenne. La distribution d’une eau potable de qualité relève de la compétence des communes ou des agglomérations ; dans notre cas elle relève de la compétence d’Est Ensemble.

Lire la Suite